Organisé par : CERAPCOOP
Dans le cadre de la fusion des régions Auvergne et Rhône Alpes, les Réseaux Régionaux Multi-Acteurs (RRMA) d’Appui à la Coopération et à la Solidarité internationale CERAPCOOP (Auvergne) et RESACOOP (Rhône-Alpes) ont pris l’initiative, depuis début 2015, de se rencontrer régulièrement pour réfléchir ensemble à la manière d’accompagner la fusion de leur territoire d’actions.

 

 

 

 

Plus particulierement, depuis le 9 novembre 2015, techniciens et/ou élus des 2 Régions, de CERAPCOOP et de RESACOOP se sont rencontrés à plusieurs reprises pour confronter leur mode de fonctionnement et leur positionnement respectif dans le contexte de la fusion des Régions. Ces rencontres ont également permis d’avancer sur des pistes de travail communes en vue de rapprocher progressivement les 2 réseaux.

  • Rencontre entre élus et techniciens des Régions Auvergne et Rhône-Alpes, de CERAPCOOP et de RESACOOP – Lyon le 9 novembre 2015
  • Participation de Catherine GUY-QUINT à l'Assemblée Générale constitutive du nouveau GIP RESACOOP - Lyon le 12 octobre 2015
  • Rencontre entre techniciens des Régions Auvergne et Rhône-Alpes et de CERAPCOOP – Clermont-Ferrand le 12 novembre 2015
  • Participation de Catherine GUY-QUINT au Conseil d’Administration de RESACOOP – Lyon le 1er décembre 2015
  • Rencontre entre techniciens de CERAPCOOP et RESACOOP – Clermont-Ferrand le 7 décembre 2015
  • Participation de Rose-Marie Di Donato, dircetrice de RESACOOP au Conseil d'Administration de CERAPCOOP le 17 décembre 2015 à Clermont-Ferrand

PISTES DE TRAVAIL CONCERNANT LE RAPPROCHEMENT CERAPCOOP-RESACOOP

La rencontre technique du 7 décembre entre CERAPCOOP et RESACOOP a permis de confirmer que les 2 réseaux travaillent dans le même sens, en plaçant désormais l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) au cœur de leurs missions. De nombreux points de convergence existent entre les programmes d’action des 2 réseaux pour 2016. Les principales différences sont liées à l’échelle d’action des 2 réseaux, l’un intervenant sur un petit territoire, avec un nombre d’acteurs restreint, l’autre intervenant sur un territoire beaucoup plus vaste, maillé par des sous-réseaux départementaux. Par ailleurs RESACOOP est en capacité d’émarger sur des fonds européens et a donc développé des partenariats inter-régionaux.

Dans un premier temps, les 2 réseaux se sont accordés pour rendre visible rapidement leur travail en commun : leur site Internet et lettres d’informations rendront compte des liens établis et de l’avancée des travaux de rapprochement.

Très concrètement, un temps de travail est fixé au 11 janvier 2016 à Lyon pour avancer sur 4 points précis :

  • La mutualisation de la veille sur l’actualité nationale et internationale en matière de SI et coopération internationale, activité chronophage que chacun des 2 réseaux mène actuellement en parallèle ;
  • La confrontation des travaux de recherche sur les représentations en matière de Solidarité Internationale portés par Florine GARLOT à CERAPCOOP et les travaux menés par RESACOOP dans le cadre du projet européen REDDSO (travail sur les représentations dans les écoles et les médias) ;
  • Le partage des outils de suivi et de capitalisation des actions d’accompagnement des porteurs de projets ;
  • La Semaine de la solidarité internationale : RESACOOP envisage de devenir CORAS (coordinateur de la SSI) en 2016.