Il existe neuf autres réseaux régionaux multi-acteurs, qui, chacun dans sa région, effectuent un travail comparable à celui de CERAPCOOP. Depuis le milieu des années 1990, un certain nombre de Régions françaises ont mis en place des dispositifs régionaux d'échange, d'appui et de concertation multi-acteurs de la coopération internationale, à l'initiative conjointe de l'Etat (représenté par la préfecture de Région) et de collectivités locales et/ou d’associations.

 

 

 

Une identité commune

Chacun de ces réseaux a une histoire, un statut et un contexte différents, mais ils se retrouvent autour de trois spécificités, qui fondent une identité commune :

Leur champ d’action est celui de la région,

Ces réseaux ont pour objectif, dans un esprit de service public, d’améliorer la qualité des actions de coopération décentralisée et de solidarité internationale,

Pour ce faire, chacun anime un réseau multi-acteurs (associations, collectivités territoriales, établissements d’enseignement, établissements publics) dans une dynamique d’échanges, de travail collaboratif, de concertation et de subsidiarité. 

Des activités communes

Cela se concrétise par la mise en œuvre de quatre activités :

  • L’identification des acteurs : constitution de bases de données,
  • L’information : veille informative, production et diffusion d'information,
  • L’appui aux porteurs de projet : formation, conseil et appui méthodologique,
  • L’animation des échanges et de la concertation entre les acteurs : capitalisation d’expériences, mutualisation, organisation de rencontres, création de synergies.

Un réseau des réseaux

Ces réseaux régionaux développent entre eux des synergies via un "réseau des réseaux" informel, dont le secrétariat est assuré annuellement de manière tournante. En 2012, c’est le réseau Horizons Solidaires qui en a la charge. Ils mettent leurs expériences à la disposition des acteurs des autres régions.

Localisation sur le territoire national

A ce jour, douze régions en sont dotées :

 

Voir en plein écran