En 2017, la Semaine de la solidarité internationale (SSI) fête ses 20 ans et devient le Festival des Solidarités. Ce projet fédérateur - qui réunit chaque année des milliers d’acteurs partout en France autour des enjeux et valeurs de la solidarité internationale – se dote de nouveaux outils, fait évoluer son dispositif d’appui aux acteurs, améliore sa gouvernance et renouvelle son message. Vous trouverez ci-après tout ce qu’il faut savoir pour préparer l’édition 2017, qui se déroulera sur 15 jours du 17 novembre au 3 décembre.

Le message et les valeurs 

 

La solidarité internationale, c’est considérer que chaque individu, où qu’il se trouve sur la planète, est détenteur de droits inaliénables, et que le combat pour les défendre doit être mené collectivement. Mais la solidarité internationale c’est aussi ici et maintenant : à chaque fois que des citoyens s’engagent en faveur du mieux vivre ensemble et construisent du lien social, ils contribuent, même modestement, à un monde plus juste.

 

C’est pourquoi le Festival des Solidarités souhaite s’ouvrir d’avantage à de nouvelles familles d’acteurs, qu’ils soient issus du monde culturel ou sportif, de l’économie sociale et solidaire, ou du développement local. Si vous souhaitez participer à l’organisation du Festival, n’hésitez-pas à réunir autour de vous des acteurs variés, chacun apportera son savoir-faire pour la réussite des animations proposées. L’art, le sport ou l’engagement local ont plus que jamais leur place pour contribuer à véhiculer les valeurs du projet.

 

La Charte du Festival des solidarités, qui délimite le cadre dans lequel les acteurs se mobilisent, reste quaisment la même que celle de la SSI, car si le nom change, les valeurs du projet demeurent. Plus que les années précédentes, les organisateurs d'animation sont invités à construire des actions respecteuses de l'environnement et à privilégier les achats durables et équitables. Vous pouvez télécharger la Charte du Festival au bas de cette page.

 

Enfin, le Festival des Solidarités durera 15 jours et non plus 9 comme la SSI. L'idée n'est pas que les acteurs mobilisés proposent deux fois plus d'animations, mais plutôt qu'ils disposent de plus de temps pour s'organiser et ne pas trop charger le calendrier.

 

Consulter le texte "Le nom change, les valeurs demeurent"

Connaître la charte et les valeurs du Festival

La Rencontre Nationale des Acteurs 

 

Chaque année, la coordination nationale propose aux acteurs de toute la France de se retrouver pour échanger, débattre et surtout construire l’avenir du Festival des Solidarités. Plus que jamais la Rencontre Nationale des Acteurs (RNA) se veut un espace où partager les difficultés, les besoins ou revendications de tous. Cette année elle se tiendra à Paris les 16,17 et 18 mars 2017. Nous vous invitons cordialement à y participer, les inscriptions sont ouvertes !  

 

Toutes les informations sur la RNA 2017

S'inscrire à la RNA 2017 

Le dispositif Coup de Pouce 

 

Ce dispositif, comme son nom l’indique, est destiné à donner un coup de pouce aux acteurs pour mettre en place leur projet. Lui aussi évolue chaque année pour mieux répondre aux besoins des acteurs. Il est désormais composé de 3 parties vous permettant d’expliciter votre programme pour le Festival, le fonctionnement de votre collectif d’acteurs coorganisateurs (3 minimum) et votre stratégie de communication. Il est à adresser à CERAPCOOP, votre Coordination en région au plus tard le 11 septembre 2017.

 

Attention : pour prétendre au dispositif coup de pouce, il faut se préenregistrer en remplissant un court formulaire avant le 6 juin 2017.  CERAPCOOP reste à disposition pour vous accompagner dans ces démarches. 

 

Connaître le dispositif 

Le fonds de soutien aux formations 

 

Afin d’encourager les acteurs à renforcer leurs compétences en animation, la coordination nationale participe au co-financement de formations. Anciennement incluse dans le dossier Coup de Pouce, la demande pour le soutien à l’organisation d’une formation se fait désormais auprès d’un fonds dédié. Un premier appel est ouvert jusqu'au 28 février, le second le sera jusqu'au 14 juin 2017. 

 

Connaître le dispositif 

La gouvernance 

 

Le Festival a réorganisé ses organes de gouvernance. Les décisions stratégiques sont prises par le Comité de pilotage du Festival. Evolution importante depuis 2016 : afin que la voix des territoires partout en France soit mieux prise en compte, les coordinations en région (CORAS) comme CERAPCOOP ont intégré le comité de pilotage. CERAPCOOP représente désormais les acteurs de la région au niveau national, n’hésitez pas à faire remonter vos réflexions, difficultés et/ou besoins ! 

Les nouveaux membres 

 

Chaque année de nouveaux membres intègrent le comité de pilotage du Festival : en 2015, les Scouts et Guides de France, en 2016, l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ont rejoint le COPIL. Si des délégations de ces structures existent sur votre territoire, n’hésitez-pas à les solliciter pour vous rejoindre ! 

Les partenariats avec AlimenTERRE, le Mois de l’ESS et Migrant’Scène 

 

Les acteurs du Festival sont invités comme chaque année à nouer des partenariats avec les évènements qui se déroulent à la même période de l’année :

  • Le Festival de films AlimenTERRE du 15 octobre au 30 novembre, pour débattre des thèmes en lien avec la souveraineté alimentaire, fournit d’excellents supports à des séances de ciné-débat.

En savoir plus sur le Festival de films AlimenTERRE 

Coordination en région : ANIS Etoilé – Céline PORCHERON : celine.porcheron.ab@gmail.com 

  • Le Mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), du 1er au 30 novembre, permet de s’associer avec des acteurs locaux porteurs de valeurs proches de celles défendues par la Semaine et de faire le lien entre initiatives internationales et locales.

En savoir plus sur le Mois de l’ESS

Coordination en région : CRES Auvergne – animation@cres-auvergne.org 

 

  • Le Festival Migrant’Scène, courant novembre, s’intéresse à la question du droit à la dignité pour les migrants.

En savoir plus sur Migrant’Scène

Relayé par les groupes locaux de la Cimade.